Our Blog

All the latest news from Madagasikara Voakajy, the Malagasy biodiversity organisation dedicated to the conservation of endemic vertebrates and their habitats in Madagascar.

The Indri (Indri indri) and Diademed Sifaka (Propithecus diadema) are among the largest lemurs of Madagascar. Both are listed Critically Endangered on the IUCN Red List (Version 3.1) due to predicted population decline by 80% in the next 36-45 years caused by habitat loss and degradation and increasing hunting pressures. If Madagascar loses its lemurs, the country is likely to lose a major proportion of its income from ecotourism, while missing key ecosystem services provided by lemurs and their forest habitat. It is therefore urgent to save the lemurs from extinction.

Eto am-pamaranana ny taona 2020 dia misaotra sy mankasitraka antsika rehetra mpiara-miasa sy mpanohana ny Madagasikara Voakajy. Na teo aza ny valan’aretina Covid-19 dia nanome ny tsara indrindra hatrany isika ho fikajiana ny zava-boahary Malagasy hitondra tombotsoa ho antsika olombelona. Tsy nisalasala ianareo eny ifotony nandray anay. Nanampy ara-kevitra sy ara-teknika ary teo amin’ny fanatanterahana ianareo tompon’andraikitra isan-tsokajiny. Namatsy ara-kevitra, ara-bola sy ara-pitaovana ianareo mpanohana mba hanatanterahana ireo asa rehetra.

« Damba menarambo », Paretroplus menarambo est une espèce de poisson classée en Danger Critique d’extinction (CR) selon la Liste Rouge des espèces menacées de l’UICN. Déclarée comme éteint à l’état sauvage en 2004, ce poisson endémique de Madagascar a été redécouvert dans le lac Tseny, District du Port-Bergé, Région Sofia en 2010. La surpêche,  la dégradation d’habitat et la prolifération des espèces invasives caractérisent les menaces essentielles sur cette espèce. En 2013, cinq coopératives des pêcheurs ont été mise en place dans les cinq villages autour du lac Tseny pour contribuer à la gestion durable des ressources halieutiques et à la conservation des espèces endémiques menacées dans ce lac, notamment le Damba menarambo.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet, l’équipe de Madagasikara Voakajy basée à Diégo a remis au cours du mois de Septembre 2020 des équipements de protection commune aux partenaires locaux (comme le Bureau de la Direction Régionale de l’Environnement et du Développement Durable de la région DIANA ; le Bureau de la Faculté des Sciences de l’Université d’Antsiranana et le Bureau de Militaire à Antsiranana) et aux communautés locales concernées.

La vision pour Mangabe est que « les ressources naturelles de Mangabe sont conservées et utilisées durablement pour le bénéfice des communautés locales ». Deux principaux défis sont à relever pour avancer vers cette vision : (i) réduire les pressions directes par l’homme sur la biodiversité par l’amélioration de leurs conditions de vie, et (ii) accroître les valeurs culturelles, économiques, sociales et d’existence des ressources naturelles pour inspirer à leurs conservation et utilisation durable.

Dans le cadre de la conservation et de la gestion durable des ressources naturelles au sein de l’Aire Protégée (AP) Mangabe (District Moramanga, Région Alaotra-Mangoro), la gestion des pressions fait partie des activités intégrantes et une des obligations dans la gestion d’une aire protégée. Elle permet de surveiller, répertorier et de rapporter les diverses cas de pressions qui se manifestent dans l’AP, afin d’élaborer des stratégies et de les réaliser pour atténuer ou même de stopper ces cas de pressions. En cette période de crise sanitaire due au Covid-19 avec ses impacts sur la gestion des AP, la probabilité de l’augmentation de la fréquence des pressions et menaces dans les aires protégées est considérablement élevée, car  les personnes malfaisantes peuvent profiter de la situation suite aux diverses restrictions.