Our Blog

All the latest news from Madagasikara Voakajy, the Malagasy biodiversity organisation dedicated to the conservation of endemic vertebrates and their habitats in Madagascar.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet, l’équipe de Madagasikara Voakajy basée à Diégo a remis au cours du mois de Septembre 2020 des équipements de protection commune aux partenaires locaux (comme le Bureau de la Direction Régionale de l’Environnement et du Développement Durable de la région DIANA ; le Bureau de la Faculté des Sciences de l’Université d’Antsiranana et le Bureau de Militaire à Antsiranana) et aux communautés locales concernées.

La vision pour Mangabe est que « les ressources naturelles de Mangabe sont conservées et utilisées durablement pour le bénéfice des communautés locales ». Deux principaux défis sont à relever pour avancer vers cette vision : (i) réduire les pressions directes par l’homme sur la biodiversité par l’amélioration de leurs conditions de vie, et (ii) accroître les valeurs culturelles, économiques, sociales et d’existence des ressources naturelles pour inspirer à leurs conservation et utilisation durable.

Dans le cadre de la conservation et de la gestion durable des ressources naturelles au sein de l’Aire Protégée (AP) Mangabe (District Moramanga, Région Alaotra-Mangoro), la gestion des pressions fait partie des activités intégrantes et une des obligations dans la gestion d’une aire protégée. Elle permet de surveiller, répertorier et de rapporter les diverses cas de pressions qui se manifestent dans l’AP, afin d’élaborer des stratégies et de les réaliser pour atténuer ou même de stopper ces cas de pressions. En cette période de crise sanitaire due au Covid-19 avec ses impacts sur la gestion des AP, la probabilité de l’augmentation de la fréquence des pressions et menaces dans les aires protégées est considérablement élevée, car  les personnes malfaisantes peuvent profiter de la situation suite aux diverses restrictions.

Tarzan chameleon ou Calumma tarzan est un caméléon endémique de Madagascar, repéré dans le district d’Anosibe An’ala, dans la région Alaotra Mangoro. Le nom « Tarzan » vient du nom du village le plus proche de l’aire de répartition de cette espèce connue sous le nom de « Tarzanville ».

Le Bozilahy ou Adansonia suarezensis, classé en danger (EN) est l’une des espèces de baobab le plus menacées de Madagascar. Elles se trouvent uniquement dans la région DIANA. La dégradation de ses habitats naturels et le changement climatique constituent la pression et les menaces principales de cette espèce de baobab. L’évaluation de la régénération naturelle de la population de cette espèce de baobab a montré qu’elle a une très mauvaise régénération naturelle, avec un taux de 29%. L’analyse démographique a montré que sa population présente un mauvais état de santé. Ces problèmes se manifestent par l’absence des jeunes baobabs et des nouveaux recrus dans les habitats de cette espèce.