Le Bozilahy ou Adansonia suarezensis, classé en danger (EN) est l’une des espèces de baobab le plus menacées de Madagascar. Elles se trouvent uniquement dans la région DIANA. La dégradation de ses habitats naturels et le changement climatique constituent la pression et les menaces principales de cette espèce de baobab. L’évaluation de la régénération naturelle de la population de cette espèce de baobab a montré qu’elle a une très mauvaise régénération naturelle, avec un taux de 29%. L’analyse démographique a montré que sa population présente un mauvais état de santé. Ces problèmes se manifestent par l’absence des jeunes baobabs et des nouveaux recrus dans les habitats de cette espèce.

Dans la perspective de protéger la population adulte de ce Bozilahy (Adansonia suarezensis), connu aussi sous l’autre appellation locale de « Baobab Diégo », l’Association Madagasikara Voakajy, à travers l’équipe du projet baobab, a effectué, depuis Juin 2020, l’inventaire des menaces et opportunités autour de chaque pied et/ou groupe de pied de baobab dans ses habitats naturels respectifs. Les données obtenues nous ont permis d’évaluer les menaces respectives à chaque individu et/ou groupe d’individu ainsi que les opportunités pour la conservation de cette espèce.

En collaboration avec le militaire, l’équipe locale a effectué le suivi de la plantation de baobab planté à Andohazompona, un site de plantation de Bozilahy localisé dans la presqu’ile de Bobaomby à Antsiranana.